Organisation Le siège de Météo-France à Saint-Mandé

Météo-France

L'organisation de Météo-France

15/10/2021

Pour assurer ses diverses responsabilités, Météo-France s'est structuré autour de directions centrales, porteuses des principales missions et thématiques de l'établissement et d'un réseau territorial à même de décliner les grandes orientations à l'échelle locale.

La direction générale

L’organisation de Météo-France et les délégations d’autorité sont définies dans leurs grandes lignes par le document « Organisation générale de Météo-France » dont les éléments sont rappelés ci-après.

La Direction générale (DG) est placée sous l’autorité du président-directeur général, assisté de deux directeurs généraux adjoints et d’un Comité de direction générale (CDG).

La DG assure la fonction de pilotage stratégique de l’établissement. Les services suivants lui sont rattachés :
– la Direction des missions institutionnelles et des affaires internationales (D2I) ;
– la Direction des services régionaux (DSR) ;
– le Secrétariat général (SG) ;
– la Direction de la communication (DIRCOM) ;
– la Direction de la stratégie (DS) ;
– la Direction de la qualité et de l’audit interne (DQAI).
La DQAI propose la politique qualité de Météo-France et assure la coordination de sa mise en œuvre.

Les directions centrales et directions thématiques

L’organisation s’appuie sur huit directions centrales et thématiques qui ont autorité sur l’ensemble de l’établissement dans leur domaine de compétence :

– la Direction des opérations pour la prévision (DirOP) ;
– la Direction des services météorologiques (DSM) ;
– la Direction de la climatologie et des services climatiques (DCSC) ;
– la Direction des systèmes d’information (DSI) ;
– la Direction des systèmes d’observation (DSO) ;
– la Direction centrale des activités commerciales (D2C) ;
– la Direction de la recherche (DR) ;
– l’École nationale de la météorologie (ENM).

L'organisation territoriale

Les directions interrégionales (DIR) exercent les missions de Météo-France dans la zone géographique sur laquelle elles ont compétence. Elles répondent aux demandes météorologiques exprimées, notamment en matière de sécurité des personnes et des biens.

En métropole :
Afin de faire coïncider les territoires des directions interrégionales avec les zones de défense et de sécurité, à l'exception de la zone Sud, le périmètre géographique des DIR de métropole a évolué. Cette évolution s'est faite en deux temps : une première étape, au 1er octobre 2019, a concerné la région Centre-Val de Loire et l’ex-région Champagne-Ardenne, puis une deuxième étape, en 2021, lors de la mise en place des divisions « Services » dans les DIR, concernera les ex-régions Haute-Normandie et Bourgogne.

 

La découpe territoriale de Météo-France en métropole

L'implantation en Outre-mer

Météo-France dispose de quatre directions interrégionales pour l'outre-mer : Antilles-Guyane, La Réunion, Nouvelle-Calédonie et Polynésie française.  Du fait de l'éloignement de la métropole, leur rôle de support et de soutien se trouve renforcé.

Seul pays membre de droit de 5 sur 6 des associations régionales de l'Organisation météorologique mondiale, la France n'est pas seulement hexagonale et européenne, mais réellement présente sur l'ensemble de la planète. Cette situation unique donne à Météo-France un rayonnement international dans de nombreux domaines, en particulier dans celui de la météorologie tropicale. Météo-France à la Réunion a été désigné par l'Organisation météorologique mondiale (OMM) responsable de la Veille cyclonique pour le sud-ouest de l'océan Indien.

Météo-France est également présent dans les Terres australes et antarctiques françaises : dans les îles Crozet et Kerguelen (territoires d'outre-mer administrés par les TAAF) et en Terre Adélie (territoire administré par l'Institut Paul-Emile Victor). Les mesures au sol et en altitude qui y sont effectuées sont essentielles pour alimenter en données les modèles de prévision et surveiller l'évolution du climat particulièrement sensible dans ces régions. Du personnel de Météo-France est présent en permanence sur les îles Kerguelen (base de Port aux Français) et en Terre Adélie (base de Dumont d'Urville).

 

L'implantation de Météo-France dans le monde