Nos conditions d'admission

Nos conditions d'admission.

Vous souhaitez intégrer l’École nationale de la météorologie pour devenir Ingénieur des travaux de la météorologie, technicien supérieur de la météorologie ou encore bénéficier d’enseignements de pointe en sciences météorologiques et climatiques ?

Nous vous invitons à vous renseigner sur nos différents modes de recrutement.

Synthèse des formations

 
Type de recrutement Conditions d'admission / Niveau du Concours Durée de la scolarité Statut
Concours Ingénieur de la Météorologie
Concours externe

Concours CMT (Mines Télécoms) - Prépa MP, PC, PSI

3 ans Civil ou fonctionnaire
Concours G2E - Prépa BCPST
Recrutement INP Contrôle continu - Prépa INP 3 ans Civil
Concours spécial Première année de MASTER scientifique validée 2 ans (entrée en 2ème année) Civil ou fonctionnaire
Admission sur dossier Licence scientifique (L3) 3 ans Civil
Concours réservé aux fonctionnaires 3 ans dans la fonction publique - Prépa scientifique 3 ans Fonctionnaire
Concours sur titre Scolarité adaptée selon les diplômes Fonctionnaire
Concours Technicien supérieur - Filière exploitation (TSE)
Concours externe Bac scientifique (S) 2 ans Fonctionnaire
Concours réservé aux fonctionnaires 4 ans de fonction publique - Bac scientifique (S)
Concours Technicien supérieur - Filière instruments et installations (TSI)
Concours externe Bac scientifique (S)  ou technologique (STI2D et STL) 2 ans Fonctionnaire
Concours réservé aux fonctionnaires 4 ans de fonction publique - Bac scientifique (S)  ou technologique (STI2D et STL)
Concours Techniciens des Métiers de la Météorologie (TMM)
Concours du ministère des armées Bac scientifique 18 mois Militaire

 

 

 

Admission Ingénieur météo : concours interne réservé aux fonctionnaires.

Météo-France / Fabrice Dupont

Ingénieur météo : concours interne réservé aux fonctionnaires

10/06/2022

Le concours interne d’Ingénieur des Travaux de la Météorologie (ITM) est ouvert aux fonctionnaires et agent.e.s publics de l’État, des collectivités territoriales et des établissements publics qui en dépendent, ainsi qu’aux agent.e.s en fonction dans une organisation internationale intergouvernementale, justifiant de trois ans au moins de service public à la date de la clôture des inscriptions.