Publications La météopole à Toulouse

Météo-France

Les rapports recherche

07/07/2021

Retrouvez les rapports annuels des activités de recherche de Météo-France.

Le rapport recherche 2020

Couverture  Rapport Recherche 2020

Le rapport recherche 2019

Couverture rapport recherche 2019

Livre Blanc sur les infrastructures françaises de recherche du domaine des sciences du système Terre et de l’environnement

Couverture livre blanc

Depuis le début de l'ère industrielle, marquant l'entrée du système Terre dans l'Anthropocène, la Terre connaît l'une des plus grandes transformations environnementales qu'elle ait subies en un temps très court à l'échelle des temps géologiques. Les conséquences en sont visibles de l'échelle des territoires à celle du globe et affectent profondément l'ensemble des enveloppes fluides, les écosystèmes, les systèmes socioéconomiques et la santé de l'environnement, dont celle de l'Homme.

Acquérir les données qui permettent de comprendre, modéliser et représenter, qualitativement et quantitativement, les changements et les processus sous-jacents permet d'agir sur le système Terre afin de limiter les changements en question ou réduire leurs impacts. Les infrastructures de recherche du domaine système Terre et environnement sont conçues pour soutenir et observer, sur le long terme, les différentes composantes environnementales parfois expérimenter ou encore en préserver des archives. Elles comportent aussi des outils numériques de calcul haute performance et de stockage massif des données offrant des services d'accessibilité suivant le principe FAIR. Beaucoup de ces données ainsi que leurs chaines de traitement et d'analyse sont également exploitables, et exploitées, par des acteurs qui ont une mission opérationnelle, notamment de protection des personnes et des biens. Les infrastructures de recherche en sciences du système Terre et de l'environnement sont donc une des pierres angulaires pour répondre aux grands enjeux scientifiques que posent les Objectifs du développement durable de l'ONU à l'horizon 2030 ou à ceux de la décennie des Nations unies pour les sciences océaniques au service du développement durable (2021-2030).