Nos diplômés Élodie Callac, ingénieure-prévisionniste média sur les antennes de Radio France, France Inter et France Info.

Météo-France

Élodie Callac

08/06/2022

Élodie est ingénieure-prévisionniste média sur les antennes de Radio France, France Inter et France Info.

« Je suis entrée à la météo en septembre 2001 en tant que technicienne après des études scientifiques
(maîtrise de sciences physiques). Puis en 2018, j’ai passé le concours pour devenir ingénieure des travaux par la voie professionnelle.
J'ai choisi la météo car c'est une science concrète qui concerne tout le monde. De plus, étant d'origine normande, j'ai toujours été sensible à la météo et à son utilité pour la sécurité mais aussi pour son impact sur l’économie locale (pêche, agriculture, loisirs, tourisme…).

En août 2003, pour mon premier poste, j'ai choisi l'unité médias à Paris pour faire de la prévision et par curiosité des médias. J'ai particulièrement apprécié le travail de transcription de l'information météo pour le grand public. C'est donc tout naturellement qu'en 2013, j’ai postulé à la succession de Jacques Kessler pour présenter les bulletins météo sur les antennes de Radio France, France Inter et France Info. J’ai présenté mon premier bulletin météo le 20 juillet 2013, depuis les locaux de Météo-France. En 2016, j’ai intégré les studios de la maison de la radio pour plus de convivialité à l'antenne.

C'est une très belle expérience qui me permet de faire ce que j'aime, transmettre l’information météo au grand public. Il faut apprendre à vulgariser, à faire passer les éléments essentiels de la prévision en un temps très court. Le défi est de donner à chaque auditeur le temps qu’il va faire chez lui en 40 ou 50 secondes. Chaque jour est différent, c'est ce qui rend le travail intéressant. Et puis être au cœur d'une rédaction de radio, c'est vraiment stimulant, ça permet de mieux comprendre son fonctionnement, ses besoins et ses enjeux. Cela permet aussi d’être très réactif en cas de situation délicate et d’apporter notre expertise au quotidien.

La formation à l'ENM allie théorie et pratique. Elle m'a évidemment apporté des connaissances en
météorologie. Mais le plus formateur pour moi a été la partie pratique à l’occasion d’ateliers mais aussi de stages. J’ai eu la chance de rencontrer des agents de Météo-France passionnés, passionnants et soucieux de transmettre leur savoir. »