Nos diplômés Tony Le Bastard, ingénieur d'étude spécialiste des radars météorologiques et chasseur de tornades.

Météo-France

Tony Le Bastard

08/06/2022

Tony est ingénieur d'étude spécialiste des radars météorologiques et chasseur de tornades.

« La météorologie est une passion depuis tout petit et je souhaitais en faire mon métier. Je suis entré à l'ENM en 2005, dans le cursus technicien supérieur de la météorologie filière exploitation. Je connaissais aussi les possibilités d'évolution en interne. J'en ai d'ailleurs profité puisqu'en 2013 je suis repassé par l'école après l'obtention du concours interne d’ingénieur.

Ma première et inoubliable expérience de météorologue s'est déroulée au Centre départemental
météorologique d’Ajaccio où j'ai travaillé dans des domaines variés (prévision, observation,
radiosondage, nivologie) dans un environnement exceptionnel. À l'issue de ma formation d'ingénieur, j'ai intégré l'équipe radar de la DSO à Toulouse dans le cadre d'une FCPLR (Formation complémentaire par la recherche) , puis en tant que membre permanent. Je travaille actuellement dans la section R&D sur des thématiques comme l'estimation des quantités de précipitation ou l'exploitation des données Doppler. Les observations radar sont un maillon essentiel dans la chaîne de prévision, que ce soit pour le suivi des évènements ou leur modélisation. Participer à leur amélioration via l'apport de méthodes à la pointe de la recherche internationale est très valorisant sur le plan personnel comme professionnel. La diversité de nationalités et de parcours professionnels de l'équipe est également très enrichissante.

La scolarité à l’'ENM a été l'occasion d'apprendre auprès des plus grands spécialistes français de la
météorologie. La richesse et la diversité des cours proposés ont été source de curiosité et
d'épanouissement. La multiplicité des stages au cours de la scolarité m'a permis d'avoir de belles et
enrichissantes expériences dans divers services de Météo-France, mais également en dehors, y compris à l'étranger auprès de scientifiques de grande renommée. Une période marquante et structurante pour le démarrage d'une carrière que j'espère aussi longue que belle à Météo-France ».